Claire Gibault

Première femme cheffe d'orchestre en France, Claire Gibault a dirigé, en Europe et aux Etats-Unis, de nombreux concerts et représentations d'opéra, notamment Pelléas et Melisande au Royal Opera et au Covent Garden de Londres, Idomeneo à l'Opéra de Washington avec Placido Domingo dans le rôle titre, La Station Thermale de Fabio Vacchi à la Scala de Milan. Le metteur en scène Patrice Chéreau l'a chargée de la direction de la musique de son film Gabrielle (2005).

Après avoir été cheffe d'orchestre permanente à l'Opéra de Lyon, elle a secondé Claudio Abbado pour l’orchestre Mozart de Bologne. S'inspirant de cette expérience, elle a créé en 2010 son propre orchestre, le Paris Mozart Orchestra: « Notre vocation est de faire tomber les barrières, d’ouvrir la musique dite "classique" à plus de mixité sociale et de partage, en la transmettant à des couches de la population qui n’y ont pas accès, via des concerts dans les écoles de banlieue, les prisons, les hôpitaux et les maisons de retraite ».

De 2004 à 2009, Claire Gibault a aussi été députée européenne, membre de la Commission de la culture et de l'éducation ainsi que de la Commission du droits des femmes et de l'égalité des genres. C'est en tant que femme et artiste qu'elle a mené ses actions au Parlement européen, désireuse de faire de l'éducation artistique et culturelle pour tous une priorité ainsi que de donner à toutes les femmes la possibilité d'obtenir les mêmes chances de réussite qu'aux hommes.

Article(s) de cet auteur

8 oct 2015

L'une des rares femmes à avoir gravi les échelons les plus élevés de la direction d'orchestre, Claire Gibault revient sur son parcours de vie où se conjuguent amour de la musique, cheminement spirituel et engagement politique. L'histoire d'une âme portée par un regard lucide sur les risques de la célébrité et les travers du pouvoir.