Dominique Bourg

Philosophe, Dominique Bourg est depuis 2006 à l'Université de Lausanne. Il enseigne et dirige des recherches à la Faculté des géosciences et de l'environnement. Ses domaines d’expertise portent sur l'éthique du développement durable, la construction sociale des risques, le principe de précaution, l'économie de fonctionnalité et la démocratie participative.

Il est vice-président de la Fondation Nicolas Hulot et fait partie de la Commission Coppens, qui a préparé pendant quatre ans la Charte de l'environnement, incluse en 2005 dans le préambule de la Constitution française. Il est membre du comité de rédaction ou d'orientation des revues Esprit et Ecologie et politique. Il codirige la collection « Développement Durable et Innovation Institutionnelle » aux Presses Universitaires de France (Paris) et est l’auteur de nombreux livres et articles.

Parmi ses ouvrages, Vers une démocratie écologique. Le citoyen, le savant et le politique, (avec Kerry Whiteside, Seuil, 2010), Pour une 6ème République écologique (dir., Odile Jacob, 2011), Crise écologique, crise des valeurs? Défis pour l'anthropologie et la spiritualité (dir., Labor et Fides, 2010), Vers une société sobre et désirable (dir., PUF, 2010), Quand l'écologie politique s'affiche: 40 ans de militantisme graphique (Plume de Caotte, 2014). Il a également coordonné une monumentale anthologie sur La pensée écologique (PUF, 2014).

Vidéos

Sur les impasses du système socio-économique dominant et la nécessité d'une transition, extrait de Deux degrés avant la fin du monde.

Article(s) de cet auteur

13 oct 2013

Des scientifiques amateurs contestent stupidement les nouvelles conclusions du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (GIEC). D’importants hebdomadaires français et suisse ne trouvent rien de mieux que de leur ouvrir leurs colonnes. Un choix irresponsable au moment précis où la fuite en avant s’accélère dans de nombreux pays.